Accès Publics Internet en ArdècheAccès Publics Internet en Ardèche

Animation
Relations Sivu
Documentation
NetPublic
Animateurs
Bibliothèques
Relais de services publics

Rechercher un accès public près de :

 


Rechercher sur le site

Plan du Site

 



Articles :: Brèves


Animateurs > Comptes-rendus > CR - 2010

2ème reunion semestrielle 2010 des animateurs multimédias ardéchois

A l’invitation de Guillaume, elle s’est tenue le 9 novembre au centre multimédia de Villeneuve-de-Berg

Etaient présents : Céline DEBAUD (Alboussière - CC Pays de Crussol) Séverine RONDET (Annonay) Rosemonde BLOSSIER (Aubenas) Nora AROUI (Bourg-St-Andéol) Claude GAILLARD (Cruas) Cédric ASTIER (Gluiras - CC Châtaigniers)) Pascal JUNIQUE (Guilherand-Granges) Sylvain DESPREZ (Guilherand-Granges) Valérie VANDERPLAESTE (Grospierres) Jacques GUYOT (Joyeuse - CC Beaume-Drobie) Samuel PABION (La Voulte-sur-Rhône) Jean-Michel MICLET (Le Cheylard - CC Pays du Cheylard)) Nicolas PICHON (Le Teil) Lionel CHAMBONNET (Le Teil) Yannick ANDRÉ (Meysse) Marina MEILLER (St-Agrève) Jacqueline CIMAZ (St-Apollinaire-de-Rias) Fatima MANA (St-Apollinaire-de-Rias) Jean Marie BOURGEAT (St-Félicien- CC Pays de St-Félicien) Christelle CHAUSSINAND (St-Martin-de-Valamas) Laurence CHAMBONNET (Thueyts) Guillaume PÉNELON (Villeneuve-de-Berg - CC Berg et Coiron)
Sivu : Gilbert CAPEILLÈRE, Henry-Pascal ELDIN, Guy FRÉRY, Daniel SUSZWALAK , Dominique WOJYLAC

Etaient excusés : Corinne LAMBERT (Étables - CC du Tournonais) Stéphanie PLANTIER (Lamastre) Jean-Michel BOULLE (Largentière) Karine RIPOLL (Montpezat-sous-Bauzon)

Matin :

1 - Calendrier des installations du nouveau matériel dans les centres

Pour les priorités d’équipement des centres, elles seront dépendantes d’une part de la note obtenue lors de la sélection des dossiers par la commission du bureau qui les a étudiés, d’autre part de l’ordre d’arrivée des dossiers complets au Sivu.
Guy Fréry projette le tableau récapitulatif et signale aux animateurs présents de Guilherand-Granges, St-Martin-de-Valamas, Gluiras, Annonay, St-Félicien et le Teil, qu’à la date de la réunion, aucun retour du dossier n’a été fait par l’administration de leur collectivité de rattachement. Qu’il faut donc qu’ils enquêtent en interne pour savoir ce qui bloque. Il en est de même à Montpezat/Bauzon, Étables, St-Jean de Muzols et St-Julien-Molin-Molette.

Pour les dossiers qui sont revenus avec des demandes de modification de la liste des matériels et logiciels proposés, la plupart ont été acceptées par la commission, il fera un retour individuel à chaque animateur des décisions prises lors de la dernière réunion tenue le 5 novembre.

(JPEG)

Daniel Suszwalak annonce qu’un retard a été pris dans les installations, le Sivu ayant eu en priorité les équipements des écoles numériques rurales, qui viennent de se terminer. Par ailleurs la diversité des équipements demandés provoque un surcroît de travail pour Gilbert Capeillère pour organiser les achats. Il a cependant demandé à Henry-Pascal Eldin de programmer les installations dès le début du premier semestre 2011, au rythme d’un centre par semaine, ce qui devrait occuper nos équipes jusqu’à l’été.

Pour la configuration des machines, Henry-Pascal informe de ce qu’il a prévu :
-  une liste de logiciels libres sera diffusée sur la liste tousccom, qu’il invite les animateurs à commenter et à enrichir
-  l’OS sera Windows 7 Pro chaque machine sera dotée d’un compte d’administrateur et d’invité
-  les techniciens du Sivu pourront prendre la main sur la machine en télé-maintenance

2 - Logiciels de contrôle d’accès (gestion-traçage-filtrage) (action 2 TIC et DD) :

GF fait l’état des lieux de la réflexion du Sivu concernant la fourniture à chaque centre d’un dispositif de contrôle d’accès, pour que chaque centre soit en conformité avec la loi, et puisse en tirer des éléments de gestion. Le Sivu souhaite de plus adopter un dispositif basé sur des logiciels libres.
En fait tous les systèmes existants tournent autour de trois notions :
-  la gestion : permet de gérer les usagers, les machines, les salles et de tirer des statistiques d’utilisation et d’usages
-  le traçage : permet l’enregistrement des logs de connexion, la loi l’impose pendant un an
-  le filtrage : permet d’empêcher les usagers de se connecter sur des sites mal appropriés à une consultation dans un lieu public (érotisme, pornographie), ou interdits par la loi (racisme, appel à la violence, pédophilie, etc.). Le filtrage se fait en général à partir du profil déterminé pour l’usager (enfant, ado, adulte, etc.)
Le problème est que la plupart des dispositifs étudiés par le Sivu sont incomplets et ne couvrent qu’une ou deux de ces trois options. Un seul est complet et en déploiement dans les EPN de Basse-Normandie (http://epn.region-basse-normandie.fr/), mais il serait cher en fonctionnement (redevance annuelle à une société privée de filtrage). (JPEG) Sur la question de la responsabilité, le Sivu souhaite faire une offre complète aux animateurs des centres pour que leurs collectivités de tutelle soient rassurées sur ce plan. Dans l’éventualité d’un refus d’installation du dispositif retenu, il demandera à la collectivité de renoncer par écrit au contrôle d’accès mis en place.

Les animateurs souhaitent que le système de filtrage soit suffisamment souple pour qu’ils puissent le paramétrer et le modifier momentanément si besoin, pour ne pas avoir à subir de blocage des connexions.
Claude Gaillard demande que le Sivu écrive aux collectivités pour informer les élus de la nécessité d’identifier les usagers et de les informer que leurs connexions sont tracées.
Guy Fréry signale qu’un article de la convention signée par la collectivité est tout à fait explicite sur ce sujet (article 3-4 de l’annexe CCM).
Pour les exemples de contrôle d’accès à base de logiciels libres, voir :
-  http://epnadmin.crbn.fr
-  www.opengenepi.org
-  www.alcasar.info

3 - Action 3 TIC et DD : logiciels libres

Les sessions thématiques (MAO, Vidéo, etc) avec l’association G3L restent à programmer... Elles ont pour objectif d’approcher ces thématiques professionnelles sous l’angle des logiciels libres.
À ce propos GF fait part de sa déception pour les 2 sessions généralistes qui ont eu lieu en mai et juin et qui n’ont rassemblé que 4 animateurs chacune, alors que les dates avaient été prises ensemble lors de la réunion semestrielle de St-Agrève en avril et que presque tout le monde semblait vouloir y participer.

Quatre thématiques sont retenues :
1) Install Party Linux (6 animateurs intéressés)
2) Basiques du multimédia (orienté vidéo) (15 animateurs intéressés)
3) Jeux en réseau (9 animateurs intéressés)
4) Photo : archivage, retouche, etc. (6 animateurs intéressés)

Rappel du site de G3L ,sur lequel on peut trouver notamment les présentations faites aux sessions de mai et juin

4 - Formations

Dominique Wojylac rappelle le principe des formations aux animateurs, qui sont organisées à leur demande, pour peu qu’elles rassemblent au moins 5 ou 6 animateurs. Il convient avant tout d’en dégager les objectifs, ça peut être par exemple une formation aux outils PAO pour ceux qui ont en charge la communication de leur collectivité ou aux outils WEB (CMS, CSS) pour ceux qui tiennent un site internet.
Pascal Junique demande s’il existe une formation nouvel animateur pour le centre de Guilherand-Granges qui va ouvrir prochainement. Les ouvertures se faisant rares, il n’y a pas lieu pour le Sivu de monter un tel module, la meilleure formation étant de prévoir une période de stage dans un autre centre avant ou au début de la prise de fonction.
Il est décidé de mettre en place dans les prochaines semaines :
-  une formation de base sur MacOS pour les animateurs qui ont choisi du matériel Apple. Dominique Wojylac est chargé de cette action.
-  cinq animateurs sont également intéressés pour une formation sur les bases de CSS, Dominique mettra en place un module.

Rappel : de nombreux outils en ligne sont à la disposition des animateurs pour l’autoformation, notamment ceux mis en place par la DUI

(JPEG) 5 - VAE

Deux animateurs ardéchois se sont engagés dans la VAE collective à l’initiative de CORAIA qui a été mise en place par la région Rhône-Alpes :
-  Céline Debaud vise un diplôme de FPA (formateur professionnel adultes) à l’AFPA Vénissieux avec 6 autres animateurs rhône-alpins. Elle souligne le « confort » appréciable d’être dans un groupe et d’être bien accompagnée dans la préparation des dossiers. Pour son cursus, il est prévu 6 rendez-vous : 3 en accompagnement collectif et 3 en individuel. _ Elle aura à produire 2 certificats de compétences professionnelles (CCP)
-  Samuel Pabion vise une licence professionnelle d’animateur des TIC, à l’université de St-Etienne. Il estime à 200 ou 250 heures de travail personnel le parcours à effectuer. Il apprécie la plateforme collaborative que Formavia a mis en place pour l’accompagnement des animateurs en VAE : http://www.formavia.fr/elgg/pg/grou...

Après-midi :

6 - Info sur le développement du très haut débit en Ardèche, les coûts de raccordement, le dégroupage et les opérateurs

Sylvain Valayer, directeur du syndicat Ardèche-Drôme-Numérique (ADN) et Romaric Rigaudias, chargé des relations avec les collectivités territoriales exposent à travers une présentation l’historique et l’action d’ADN (Ardèche-Drôme-Numérique), le syndicat mixte chargé de l’établissement du réseau ouvert d’initiative publique (ROIP) très haut débit (fibre optique) en 07 et 26.
Il existe 133 réseaux d’un tel type en France qui ont réalisé 3 milliards d’€ d’investissement au cours des dernières années.
Pour ce qui est de Drôme-Ardèche, cela représente 123 M € d’investissement, dont 73 par le délégataire ADTIM, filiale d’ Eiffage et Bouygues à travers la société Axione. C’est une délégation de service public (DSP).
ADN est composée d’une équipe professionnelle de 7 personnes.

A court terme, 96% de la population des 2 départements sera dégroupée.
Pour les 12 000 foyers en zone blanche :
-  Une subvention d’un montant de 400 € est prévue pour permettre aux foyers dépourvus de toute autre possibilité de connexion (ADSL, WiFi) d’avoir accès au haut débit par satellite. I3 opérateurs référencés proposent actuellement des offres satellite subventionnées : Nordnet, Viveole, Vertical Connect.
-  ADN a équipé 20 points hauts en THD, ce qui va permettre d’augmenter notablement en 2011 le débit fourni par les opérateurs WiFi (essentiellement Numeo).

(JPEG)
Ardèche-Drôme-Numérique : Romaric Rigaudias et Sylvain Valayer pendant leur présentation

Le résultat est que les NRA (centraux téléphoniques où se fait la connexion internet) dégroupés sont passés de 25 à 214, et 243 zones d’activité ont été raccordées à la fibre optique.
Le squelette du réseau est affiché, à l’automne 2010, l’ensemble des services ont été ouverts.
Sylvain Valayer explique que trop d’enfouissements de lignes électriques ont été faits dans les années récentes (pour 30 M d’€ par an sur les deux départements) sans qu’on enfouisse simultanément des fourreaux pour la fibre. Depuis peu, la loi oblige toute collectivité qui fait des tranchées à alerter ADN.
ADN utilise aussi des technologies aériennes (passage sur les lignes haute tension).
Pour étendre encore le réseau, 46 NRA-ZO (mini centraux de village) vont être équipés d’ici la fin 2011, ce qui permettra le raccordement haut-débit de 4700 foyers supplémentaires pour un coût de 4,6 M d’ €.

Sur la cible « grand public », le premier opérateur à s’être positionné sur le réseau ADN pour proposer ses offres en dégroupage total ADSL a été SFR. Au 1er trimestre 2011, Bouygues Télécom sera le deuxième opérateur présent.
Sur la cible « entreprises », 17 opérateurs proposent leurs services sur lien fibre ou SDSL depuis 2010, dont plusieurs opérateurs locaux, qui permettent une relation de proximité, très utile dans ce domaine. Une centaine d’opérateurs sont aujourd’hui identifiés au niveau national, dont certains ne se positionnent que localement, à l’échelle de leur région d’origine. Le réseau d’initiative publique ADN permet d’accueillir tous les opérateurs qui le souhaitent, locaux, régionaux, nationaux ou internationaux, dans les mêmes conditions d’ouverture et de neutralité.
Cela permet une innovation dans les services (sauvegarde en ligne, téléphonie sur IP, visioconférence, etc...).
Pour les coûts, on relève en moyenne :
-  des forfaits autour de 35 € pour l’ADSL (tenant compte de l’augmentation de la TVA sur le triple play, applicable dès le 1er février par les opérateurs)
-  dans une fourchette de 80 € à 350 € pour le SDSL (liaisons symétriques)
-  à partir de 150 € et jusqu’à plusieurs milliers d’€ pour la fibre (selon le niveau de débits).

La présentation d’ADN est téléchargeable en bas de page.

7 - Informations sur les projets Sivu :

Appel à projets Ordinateurs solidaires / EPN (Coraia)

GF informe qu’un appel à projets va être publié sur le site « d’ ordinateurssolidaires » pour les EPN ou les associations locales qui ont besoin d’ordinateurs reconditionnés pour faire des actions d’insertion nécessitant l’usage des TIC. Le porteur peut être l’EPN lui-même ou une association locale qui s’appuyerait sur l’EPN pour la partie d’accompagnement aux usages des TIC.

Association des Paralysés de France http://dd07.blogs.apf.asso.fr

Le Sivu a été contacté par la délégation ardéchoise de l’association des paralysés de France (APF) pour collaborer à une action d’ « inclusion numérique » de ses membres. Cela consisterait à fournir des ordinateurs (par ordinateurs-solidaires) et un accompagnement aux usages dans les centres multimédia. L’association formerait les animateurs à l’accueil des personnes handicapées et les animateurs accueilleraient et initieraient ces personnes aux outils informatiques et internet. Guillaume, Rosemonde et Jean-Michel sont intéressés pour s’associer à ce projet. Ce projet se situe idéalement dans l’AAP du point précédent.

Dans le même ordre d’idée Jacqueline Cimaz décrit l’opération qu’elle a menée à St-Apollinaire de rias en collaboration avec le CAT d’Empurany.

Annonces

-  Colloque Fréquence-écoles 1er trimestre 2011
-  Conférence UDAF sur la parentalité (18/11) et un séminaire au printemps
-  Journées Culture et arts numériques au CR Rhône-Alpes
-  CORAIA : prochaines rencontres régionales des EPN en Isère (Voreppe) : 3 décembre

Crédit photos : Jacqueline Cimaz et Fatima Mana (Bibliothèque-PAPI de Saint-Apollinaire de Rias)


le CR en PDF
Présentation d’ADN : contexte, objectifs et réalisations




Réalisation : Inforoutes de l'Ardèche -- PackWeb -- Spip --