Accès Publics Internet en ArdècheAccès Publics Internet en Ardèche

Animation
Relations Sivu
Documentation
NetPublic
Animateurs
Bibliothèques
Relais de services publics

Rechercher un accès public près de :

 


Rechercher sur le site

Plan du Site

 



Articles :: Brèves


Animateurs > Comptes-rendus > CR - 2006

Réunion du 6 février à Villeneuve de Berg

Présents :
Richard Bach (Vallon Pt d’Arc), Jean Marie Bourgeat (St-Félicien), Lionel Chambonnet (LeTeil) Christelle Chaussinaud (St-Martin Valamas), Antoine Court (Lavilledieu), Céline Debaud (Alboussière), Claude Gaillard (Cruas), Pierre Louis Glaizal (Satillieu), Samuel Pabion (LaVoulte), Stéphanie Plantier (Lamastre), Nicolas Pichon (LeTeil), Cécile Puigcerver (Montpezat), Franck Sanchez ( St-Jean de Mauzols), Valérie Vanderplaetse (Grospierres),Gilbert Capeillère (Sivu Inforoutes), Henry-Pascal Eldin (Sivu Inforoutes), Guy Fréry (Sivu Inforoutes), Dominique Wojylac (Sivu Inforoutes).
Excusés :
Lanani Aîfa (Annonay), Nora Aroui (Bourg St Andéol), Rosemonde Blossier (Aubenas), Jacques Guyot (Joyeuse).

Compte-rendu de la réunion des animateurs de centres multimedia du réseau des Inforoutes de l’Ardèche Lundi 6 février 2006 à Villeneuve de Berg

1. La formation dans les CCM.

Il convient d’employer le terme "initiation", qui est plus approprié que celui de formation, qui nécessite cursus et certificat

Pour les coûts facturés par les centres : à Montpezat, la cotisation annuelle ouvre droit à initiation illimitée. A Cruas, gratuité totale, initiation individualisée. Au Teil, l’intiation de base est gratuite, par contre ensuite, système de cours 244 euros la journée pour un groupe de 8 personnes environ. A La Voulte, initiation sur rendez-vous individuel (25 euros par heure), formations de groupe vont être mises en place. A Alboussière les 3 heures, au départ 12 euros, puis passage à 8 euros horaire.
-  Les élus doivent être les décideurs finals des principes mis en place dans chaque CCM suivant la politique définie par la collectivité de rattachement.
-  Pour les supports de formation, situations diverses suivant les centres. Les documents du sivu sont à remettre à jour mais sont disponibles dans un espace dédié sur le web. Ils sont placés sous licence creative commons niveau 2. (Utilisation libre de droit sauf commerciale, respect du copyright original).
-  http://perso.inforoutes.fr/dwojylac/docs
-  Rappel : les centres labellisés NetPublic peuvent délivrer le Passeport Internet Multimédia. Voir les infos sur le site de la DUI (Délégation aux usages d’Internet, qui contient par ailleurs d’importantes ressources pour les animateurs d’accès publics : http://www.delegation.internet.gouv.... Voir aussi l’espace privé des Ccms.

2. Formations du Sivu en direction des animateurs.

Les formations à la demande d’un groupe d’animateurs sont toujours d’actualité. Une formation sur les newsgroup et les fils RSS a été organisée à l’automne par Dominique. Pascal fera passer sous peu un appel à candidature pour une formation "administration d’un réseau local".
-  Par ailleurs, il existe des outils coopératifs en place, peu utilisés (site ccm.inforoutes.fr, liste...), qui pourraient servir plus qu’actuellement à la mutualisation des connaissances et des pratiques. Chaque animateur peut obtenir la qualité de rédacteur sur le site ccm.inforoutes-ardeche.fr pour y déposer des contributions (exemple d’animation portes ouvertes, scolaires, réglement intérieur, etc.). Un premier pas peut-être fait en listant sur ccm.inforoutes-ardeche les compétences particulières de chaque animateur ( son, vidéo, musique, etc.). Il est rappelé aussi qu’une liste de diffusion nationale Espaces publics multimedia (EPM) existe, sur laquelle sont abordés régulièrement les problématiques d’animation :
http://fr.groups.yahoo.com/group/es...
Les animateurs expriment le problème du manque de temps pour se consacrer à participer aux formations et/ou à un travail personnel en FOAD, dans le cadre de leur 35 heures hebdo car souvent le centre est ouvert de 30 à 32 heures par semaine.

3. FOAD.

Condition d’utilisation des postes mis en place par le Sivu dans le cadre du Réseau Régional des Formations pour l’accès à la FOAD : ces postes peuvent être utilisés pour les usages habituels du centre, mais sont prioritaires pour une utilisation dans le cadre de FOAD avec un organisme donné. Une convention devra avoir été précédemment signée avec cet organisme, convention prévoyant une indemnité d’utilisation (2 à 3 euros par heure). Rôle de l’animateur limité à celui de facilitateur technique.

Pour les formations à distance des animateurs : voir Université de Limoges (http://www-tic.unilim.fr/), possibilités aussi avec Université d’Aix Marseille (contacter Pierre-Louis à Satillieu)

4. Animations

Depuis le départ de David Delva, le Sivu des Inforoutes ne prend plus d’intiative d’animations globales sur tout le réseau de centres de communication. L’initiative est donc aux centres eux-mêmes en partenariat avec des organismes locaux (semaine de la saisonalité, portes ouvertes, semaine de l’emploi,...).
Pour info la fête de l’Internet est fixée cette année pour la semaine du 20 au 27 mars (voir site http://blogs.en-fete.org collectant les initiatives sur la France). Le Sivu pourra comme l’an dernier relayer sur son site web les initiatives des différents centres.

5. "Chat" et utilisation par les jeunes...

Les mineurs sont normalement placés sous l’autorité de leurs parents, mais les animateurs soulignent la difficulté de s’assurer de l’authenticité de la signature sur une autorisation parentale à fréquenter le centre.
Précautions : leur faire signer un réglement intérieur (chaque centre doit en avoir un) préalablement à toute utilisation, mettre des panneaux bien visibles avertissant de ne pas donner un certain nombre de renseignements sur Internet (adresse, téléphone, etc.), et dégager le centre de toute responsabilité pour l’utilisation de cartes bancaires...
Il est important, sans les sur-estimer, de mettre en oeuvre une politique de prévention par rapport aux risques liés aux usages d’Internet.
Rappel : il est obligatoire d’avoir l’identité de toute personne qui fréquente le centre.

Dans tous les cas, il est recommandé aux animateurs d’alerter par des notes leur hiérarchie sur les problèmes qu’ils rencontrent dans l’animation du centre : les collectivités de rattachement doivent en effet définir les règles et prendre en compte le cadre réglementaire.
Des outils techniques existent soit pour la surveillance des postes soit pour le filtrage des sites web (VMC, proxy filtrant,...).

6. Loi sur la sécurité intérieure.

Cette loi, votée le 23 janvier 2006, oblige à garder une trace des connexions et peut-être même de l’identité des personnes qui se connectent. Cependant les décrets d’application ne sont pas encore parus. La constitution d’un fichier informatisé des usagers du centre dopit faire l’objet d’une déclaration à la CNIL (voir http://www.cnil.fr/index.php?id=33).

La quasi totalité des animateurs souhaitent que le Sivu mette en place une solution mutualisée. Les techniciens exploreront les voies possibles.
Pour la sauvegarde des infos personnelles ou du travail réalisé par les usagers des centres il est vivement recommandé d’exiger de leur part l’acquisition d’un support de données amovibles (clé USB).

7. Protection contre le vol

Un tour d’horizon est effectué sur les protections physiques mises en place contre le vol dans les différents centres. La plupart des centres disposent d’un système d’alarme, certains de barreaux aux fenêtres lorsqu’ils sont de plain pied, d’autres, situés à l’étage, n’ont pas de dispositifs spécifiques. Gilbert rappelle la règle de l’assurance, stipulée dans la convention, et la procédure pour le renouvellement du matériel après un vol (copie de la plainte, certificat d’assurance) : la collectivité aura toujours à en financer une partie puisque les assurances ne financent que la valeur du matériel dépréciée des amortissements.

8. Renouvellement des matériels

La défaillance d’un fournisseur retenu pour l’appel d’offres en cours oblige à relancer une procédure spécifique pour les UC. Le début des équipements ne devrait pas pouvoir se faire avant les vacances de Pâques.

9. Bilans de fréquentation des CCM

Guy expose que seules des données partielles lui sont remontées au jour de la réunion (10 centres sur 21), il encourage vivement ceux qui ne l’ont pas encore fait à les produire. Ces données expriment quand même une augmentation nette (environ 25%) de la fréquentation en 2005 sur 2004, ce qui va à l’encontre du discours ambiant sur l’inutilité croissante des lieux d’accès public au fur et à mesure de l’augmentation du niveau déquipement des ménages en informatique domestique. Tous les centres soulignent la fréquentation de plus en plus assidue des séniors.
Chaque poste est utilisé environ 10 heures par semaine, mais cette donnée serait à affiner suivant les temps d’ouverture de chaque centre. On constate des tendances : le temps d’utilisation des machines est augmenté lorsque les usagers du centre sont diversifiés (écoles, groupes, individuels).

10. Les anciens

Certains anciens animateurs souhaitaient participer à cette réunion, mais ils n’ont pas pu se libérer. Pour information, Fabien Merlot (ex-Guilherand) et Gilles Chareyre (ex-LeTeil) travaillent à l’ URSSAF (Valence et Privas), Etienne Dez (ex-Guilhernad) à la Mairie de Saise sur Sanne(38). Jérome Cheynel (ex-Gluiras) est maintenant depuis deux ans à Londres, dans une web société. Personne n’a de nouvelles de Sevan (ex-Ollières) ... David Delva (ex-Sivu) est à la Guadeloupe depuis deux ans.

11. Les emplois.

Un tour des statuts dans l’emploi des présents est fait. Sont désormais titulaires de la FPT les animateurs (trices) de : Le Teil, Grospierres, Cruas, St Martin de Valamas, Lamastre, St-Félicien
Sont encore en emploi-jeune ceux de :
Montpezat (jusqu’à 02/2007), Satillieu (09/2006), St-Jean de Muzols (01/2007).
Sont en CDD : Lavilledieu, Alboussière.
En CAE : Vallon
En CDI : La Voulte

De nombreux animateurs exercent seulement à mi-temps (ou temps partiel) sur le centre multimedia et ont une autre fonction dans la collectivité :
Alboussière, Cruas, Grospierres, Lavilledieu, Montpezat, St-Félicien, Vallon.

Enfin, quelques uns n’ont pas, à l’heure actuelle, de visibilité sur l’avenir après leur fin de contrat :
Alboussière, Satillieu, St-Jean de Muzols,

12. Prochaine réunion

Lundi 3 juillet 2006, à l’invitation de Céline, à Alboussière.


téléchargez le doc en pdf




Réalisation : Inforoutes de l'Ardèche -- PackWeb -- Spip --